mixxt

Sign up here for free!

Welcome to mixxt!

Les Bleus en position de force pour le choc

AC Milan Shop

Les Bleus en position de force pour le choc


Leader du groupe I avec deux points d’avance sur l’Espagne, la france va aborder en position de force et avec certains atouts le grand choc de mardi contre la Roja même si l’inefficacité chronique de Karim Benzema a de quoi contrarier Didier Deschamps.

 

 

 

Un avantage psychologique

Le nul concédé à domicile face à la Finlande (1-1) par les champions du monde et d’Europe, conjugué au succès des Bleus contre la Géorgie (3-1), modifie totalement la donne et place la france dans une posture quasi-idéale. Certes, Deschamps et ses joueurs s’attendent à souffrir mardi au Stade de france mais la pression sera sur les épaules adverses, une défaite espagnole pouvant pratiquement sceller le sort du groupe en faveur des Français, qui posséderaient alors 5 points d’avance avant les 3 derniers matches. A l’Euro 2012, la nette défaite en quart de finale (2-0) avait montré le fossé existant entre les deux nations mais la situation a clairement changé depuis l’été dernier, la Roja affichant des signes d’essoufflement alors que Deschamps a redonné vie aux Bleus et pourra s’appuyer sur l’exploit réussi à Madrid en octobre (1-1) pour déjouer les plans espagnols.

 

Valbuena-Ribéry, duo de choc

La france a-t-elle enfin trouvé ces leaders techniques qui lui ont tant fait défaut ces dernières années ? Voir Franck Ribéry évoluer à un tel niveau n’est pas une surprise, la star du Bayern Munich ayant tiré un trait depuis un bon moment sur ses malheurs pré et post-Knynsa. C’est surtout l’éclosion internationale de Valbuena qui doit réjouir Deschamps. Le Marseillais a inscrit son 3e but en 3 matches et est devenu en l’espace de quelques mois l’un des rouages essentiels de l’animation offensive des Bleus aux côtés de "Kaiser Franck". Révélé sous la direction de Raymond Domenech mais sous-utilisé par Laurent Blanc, Valbuena est désormais un taulier de la sélection, le tournant de sa carrière en bleu se situant au moment de son entrée en jeu à la mi-temps d’Espagne-maillot de equipe de france. Un bon présage pour mardi ?

 

La question Benzema

La prestation de l’attaquant du maillot real madrid constitue LE point noir de vendredi et va plonger Deschamps dans un abyme de perplexité d’ici mardi. Muet en bleu depuis le 5 juin, Benzema a tout raté alors que la faiblesse de l’opposition devait au contraire lui permettre de gonfler un capital confiance au plus bas. Le système en 4-4-2 et son association avec Olivier Giroud, loin d’être évidente, ne lui ont pas permis de s’exprimer comme il le souhaitait mais l’ancien maillots de lyon a eu des opportunités qu’il a gâchées, la preuve d’un mal plus profond. Si cela fait un moment qu’il ne fait plus partie des premiers choix de José Mourinho au Real, Deschamps continue de lui maintenir sa confiance, mais jusqu’à quand ? La chance de Benzema réside dans l’absence d’une concurrence forte à son poste, Giroud, malgré son but, n’ayant pas encore démontré qu’il avait les armes pour endosser l’habit de l’avant-centre n°1 de l’équipe de france. D’autant que les qualités intrinsèques de l’ancien lyonnais, sa vitesse surtout, pourraient être déterminantes pour prendre à revers la défense espagnole. La venue de l’Espagne s’apparente pour le Madrilène, copieusement sifflé en fin de rencontre face à la Géorgie, à un test ultime.«Je ne vais pas nier que Karim, même s'il a eu des occasions et des opportunités (contre la Géorgie, ndlr), n'a pas trouvé le chemin du but, a admis Deschamps. La concurrence existe pour tout le monde. Elle a toujours existé, ce n'est pas moi qui l'ai installée. Après, à moi d'évaluer ce que je veux faire et le potentiel des uns et des autres avant de choisir.»

 

Varane et Pogba, prêts pour l’Espagne ?

Deschamps a réussi son coup avec les premières titularisations des deux fleurons de la « génération 93 », Raphaël Varane et Paul Pogba, et l’un et l’autre se sont positionnés pour une place dans le onze de départ contre l’Espagne. En défense, le sélectionneur va devoir trancher entre le jeune Madrilène de 19 ans et Laurent Koscielny, qui avait partagé l’axe avec Mamadou Sakho durant les quatre matches précédents et notamment en Espagne. L’inexpérience de Varane peut être un sérieux handicap mais son rayonnement avec le Real et lors des derniers clasicos est gage de sûreté. Au milieu, tout dépendra des options tactiques mais le patron des Bleus va sûrement vouloir muscler son entrejeu. Ce qui pourrait faire les affaires de Pogba. « Les revoir dès le départ, pourquoi pas? a expliqué Deschamps au lendemain de la première sélection des deux joueurs face à la Géorgie (3-1). Je ne les ai pas sélectionnés que pour la Géorgie. Je ne fais pas une distinction par rapport au fait que l'un a 19 ans (Varane, ndlr) et l'autre 20 ans (Pogba, ndlr). Ils jouent des matches de haut niveau tous les 3-4 jours dans de grands clubs. Là, ce sera niveau finale de Ligue des champions ou de Coupe du monde parce qu'on aura la meilleure équipe en face de nous mais c'est valable pour les autres joueurs. Ils n'ont pas de vécu mais leur jeunesse amène un enthousiasme, une inconscience par moments et ils jouent libérés. C'est la force de la jeunesse.»  

CommentsComments

No comments yet

Sign in here

Not a member of this network?

Alternative logins

You can use an account of a third party.

About this blog

ac milan

About the author

poewd poewd
poewd poewd
  • Member since: 27/03/2013
  • Posts written: 6
  • Received comments: 0
  • Comments written: 0
  • Latest post: 25/04/2013

Recent blog posts

Network details

  • Search for:

  • Network name

    this is my blog wow gold
    thanwow

  • Your host is

    cel vfhp

  • Created on

    08/09/2011

  • Members

    34

  • Language

    English